La commune

Géographie

La commune est structurée en une trentaine de hameaux :

Saint-André-de-L'Épine (le bourg), la Marerie, la Blotrie, la Croix Poitevin, la Terre à Deshayes, Hôtel Dufayel, la Roque, l'Épine, la Gourderie, les Aumônes, Belle Fontaine, la Flétrie, les Carrières, la Hêmerie, le Village Rupaley, le Mont Huet, la Sauvagine, la Pointe, le Mesnil Sigard de Haut, le Mesnil Sigard de Bas, le Hameau Pied, la Boulaye, Latrourie, l'Hôtel Godard, le Hameau Saint-André, la Rebourserie, Croix des Douze Chênes, la Goubdière, la Pièrie, la Crüe, le Calvaire, l'Hôtel Balleroy, la Chêne au Loup.

Il possède un petit bois : le bois des Sauvagines.

 

 

 

 

 

Toponymie

Le nom du hameau le Mesnil Sigard est une formation tardive en Mesnil « domaine rural », comme le montrent à la fois la postposition du second élément Sigard et la présence de l'article défini masculin le. Le second élément Sigard est un anthroponyme comme c'est généralement le cas pour les formations toponymiques en -mesnil, Mesnil. Ce nom de personne est issu du vieux norrois Siggarðr (cf. norvégien Siggard), ce qui explique le maintien du [g] et exclut l'anthroponyme germanique Sighard, qui a abouti à Siard en langue d'oïl et Sicard en langue d'oc.

La Boulaye désignait à l'origine un bois de bouleaux.

Les hameaux en Y-erie, Y-ère, ou Hôtel Y sont des constructions plus récentes. Ils désignaient à l'origine le corps agricole de la famille Y. Marerie = ferme des Mare ; Blotrie = ferme des Blot ; Terre à Deshayes = ferme des Deshayes ; Hôtel Dufayel = ferme des Dufayel ; Gourderie = ferme des Gourd ; Flétrie = ferme des Flet ; Hêmerie = ferme des Hesme ; Hameau Pied = ferme des Pied ; Latrourie = ferme des (La)trou ; Hôtel Godard = ferme des Godard ; Rebourserie = ferme des Rebours ; Goubdière = ferme des Goubs ; Hôtel Balleroy = ferme des Balleroy ; Mont Huet = ferme des Huet ; Pièrie = ferme des Piere.

 

 

 

 

 

Politique et administration :

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et deux adjoints.

Démographie

En 2013, la commune comptait 562 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année. Saint-André connaît un essor démographique depuis 1990, en tant que commune péri-urbaine de Saint-Lô.

Économie :

Entreprise : Saint-André Plastique.

Lieux et monuments :

  • Église Saint-André.
  • Village reconstruit.

 

Date de dernière mise à jour : 03/05/2022